fragile dentelle

Publié le 4 Février 2021

 

Dans la dentelle des disparitions
Le
 gouffre est dévoilé aux autres de l’éteindre
Les
 ombres que tu crées n’ont pas droit à la nuit.
 
               Paul Eluard

 

 

 au crépuscule

les ombres  des jours anciens

hantent ma mémoire

 

soleil hivernal ~

les pétales desséchés

devenus dentelle

 

 

 

magie de l'hiver

les hortensias se parent

d'une nouvelle beauté 

 

la dentelle frissonne 

sous la caresse du soleil ~

un merle chante

Rédigé par Anda

Publié dans #Citation, #Paul Eluard, #Haïku, #Ombre, #hiver, #haïkus

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

ANNE G 20/03/2021 10:46

C'et très beau ici; j'étais déjà venue et en avais oublié le chemin. Je mets a sur bloglovin.
Je retrouve aussi des auteurs que j'ai lus, aimés: Sylvie Germain, Jean- Michel Maulpoix.
Quant aux photos. Merci de nous faire rêver en images et mots! textes et textiles est le sous -titre de mon blog; c'est proche, non?)

La Licorne 03/03/2021 19:33

Bonjour Anda !

Je découvre votre blog par l'intermédiaire de celui de Gine...
et je tombe sur ces petites merveilles...
C'est une belle découverte...

J'aime vraiment votre regard délicat sur la nature et vos haïkus...

Je vous ajoute à mes "favoris" si vous le voulez bien !

A plus !

Chantal Mignot 16/02/2021 14:18

splendide cette délicatesse des pétales fanés qui brillent encore de toute leur beauté

Chinou 08/02/2021 18:31

Que de finesse dans ces pétales et de douceur dans ce que tu écris à leur sujet. Je ne suis jamais parvenue à conserver mes hortensias jusqu'à ce stade.

Chinou 08/02/2021 18:31

Que de finesse dans ces pétales et de douceur dans ce que tu écris à leur sujet. Je ne suis jamais parvenue à conserver mes hortensias jusqu'à ce stade.