Rouille

Publié le 26 Avril 2021

La rouille ronge le fer, le chagrin ronge le cœur. 

            Sylvie Reff

 

baume apaisant

sur les blessures anciennes-

​​​​​​​un nouveau printemps 

Rédigé par Anda

Publié dans #Citation, #Rouille, #Sylvie Reff, #chagrin, #Haïku, #printemps

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Bonjour, j'aime beaucoup cette image.
Quelque serrure de conception ancienne assemblée par goupilles fendues... objet rare sans aucun doute, rehaussé en contraste par la branchette de ce qui me semble être un sureau au printemps, superbe composition où la rouille a son mot à dire - et le dit en beauté.
Haïku inspiré, impermanence et continuité...
Répondre
L
Paco m'a "piqué" ma chanson...
j'allais citer Maxime Le Forestier...le seul chanteur qui ait su décrire
les "charmes" de la rouille...
Le même objet, neuf, serait beaucoup moins intéressant, n'est-ce pas ?

Et avec les feuilles vertes et fraîches, c'est encore mieux !
Répondre
T
Des photos et des mots qui m'émerveillent dans ces derniers billets de printemps, merci. Les douces couleurs de la rouille me rappellent la lanterne de Sôseki (extrait à venir).
Répondre
C
En effet, le chagrin ronge le cœur mais tes mots peuvent donner espoir. Bon choix de photo pour illustrer cespropos.
Répondre
P
Bonjour,

De beaux vers.. le thème me fait aussi penser a une vieille chanson de Maxime Le Forestier, la Rouille

"L'habitude nous joue des tours :
Nous qui pensions que notre amour
Avait une santé de fer.
Dès que séchera la rosée,
Regarde la rouille posée
Sur la médaille et son revers......."

Belle journée

Paco
Répondre
B
La rouille revient toujours. Le baume aussi.
Répondre