haïku

Le haïku m'est tombé dessus ! je me suis prise au jeu ( pas au piège ) !

Ce qui me plaît dans son esprit, c'est l'arrêt sur l'instant , saisir son caractère unique et le restituer dans sa tonalité et sa saveur, très sobrement ,tout comme un instantané, une photo...

voici ce qu'en dit Luc Bordes :

"~~Le haïku, inspiré, pour ce qui me concerne, par la pratique de la méditation zen, est l’expression de la perfection de l’instant : rien à ajouter, surtout pas avec le mental (effets poétiques, adjectifs, superlatifs…) mais il ne faut pas chercher non plus à « faire zen ». Simplement pratiquer zazen et être sensible à ces petits « poèmes », en avoir beaucoup lu, ouvrir la conscience et les laisser apparaître et, parfois, les faire mijoter juste le temps qu'il faut. Si on laisse brûler, jeter ! Sa pratique, son écriture et sa lecture sont en elles-mêmes un exercice spirituel, une expérience qui, au-delà des mots, produit un choc, un éveil de l’esprit. La mise en forme traditionnelle, 5 pieds-7 pieds-5 pieds, est au service de la fugacité et de la spontanéité. "

et

"Les haïkus tels de petits cailloux blancs parsèment le chemin. Qui les Lira ? "

" Car le haïku a pour vertu de faire aimer la nature. C’est un chant dédié, un hymne aux choses simples que la nature nous offre."

Jean Le Goff

~~~~ "Ce qui importe n'est pas tant le nombre de syllabes ou la composition court-long-court, mais le fait que le haïku puisse être lu à haute voix en un seul souffle.

J'ai beau les secouer

mes manches restent

couvertes de neige

. Sôseki

Le haïku doit se suffire à lui-même. Il ne doit pas être accompagné de longs commentaires ou descriptifs qui faciliteraient sa compréhension." Dominique Chipot

~~"Lorsqu'on est témoin d'une scène ou d'un événement que l'on estime intéressant de traduire en mots, si l'on veut que le lecteur ressente le même intérêt, il importe de ne recourir à aucune ornementation verbale, à aucune exagération, mais de simplement décrire la chose telle qu'on la voit" Shiki (1866-1902) "Il ne doit donc pas y avoir de mots superflus ou inutiles, d'emphases ou de métaphores; Il ne faut employer que peu d'adverbes, d'adjectifs, d'articles, de pronoms personnels ou de verbes; Les jeux de mots sont possibles, sans toutefois en abuser, et les rimes également. Il faut être précis dans la concision, aller droit au but. Le haïku doit être intuitif, à l'état brut, sans artifice intellectuel qui en compliquerait la compréhension. " Dominique Chipot

Les haïkus, poèmes brefs et fulgurants :

"Une pierre dans l'eau avec la brièveté de 17 syllabes, mais les ondes frémissantes se poursuivent indéfiniment dans le coeur et dans l'esprit de son lecteur."

Maître Soshitu Sen

 de l'école Urasenke de thé 

De l'ordinaire extraire l'extraordinaire. Telle est la force du haïku, poème court japonais, considéré comme la forme littéraire zen par excellence.  Il met en oeuvre le satori "suspension du temps" , il saisit le merveilleux tapi au coeur du banal, l'absolu au coeur du relatif, le sacré au coeur du quotidien.  Une émotion, une intuition,  un sentiment, une perception au sommet d'une montagne,  dans un jardin,  en pleine tempête,  ou au coin de la rue; dans sa fugacité même,  un instant est saisi au vol.  Selon Bashô, grand maître du haïku,  "c'est simplement ce qui arrive en tel lieu, à tel moment."

 

      Franck Mėdioni

 ( le goût des haïku )

La lumière qui se dégage des choses,  il faut la fixer

dans des mots avant qu'elle ne soit éteinte dans l'esprit. 

 

         Bashô

Le haïku n'est pas une pensée riche réduite à une forme brève, mais un évènement  bref qui trouve d'un coup sa forme juste.

 

          Roland Barthes

 

Je vous partage les mots de Hoa Lune à propos de sa pratique poétique :

"Écrire un haïku, c'est attraper au vol un parfum, 
avec un zest de mots et beaucoup de silence.
Croquer les petits riens de l'ordinaire au pinceau, d'un seul trait, c'est assumer la maladresse de vivre, en  tremblant juste assez pour ne  pas s'y habituer."

             Hoa Lune 

Rédigé par Anda

Publié dans #haïku

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :