Neige

"Neige limpide

Passerelle du silence

Et de la beauté

C'était cela, un haïku.

Quelque chose de limpide. De spontané. De familier. Et d'une subtile ou prosaïque beauté.

Cela n'évoquait pas grand chose pour le commun des mortels. Mais pour une âme poétique, c'était comme une passerelle vers la lumière divine. Une passerelle vers la lumière blanche des anges."

Neige

de Maxence Fermine

Rédigé par Anda

Publié dans #haïku

Repost 0