Les balsamines

Publié le 24 Septembre 2019

 

Au bord du chemin

longeant la rivière 

se dressent les hautes balsamines

 

lèvres roses pulpeuses entrouvertes

elles envoient des baisers

aux derniers jours de l'été

 

sous un frais soleil voilé

leur parfum aigrelet

est déjà celui de l'automne

 

leurs capsules gonflées

éclatent entre mes doigts

en une pluie de graines

 

la terre les accueille 

là, blotties à l'abri 

abandonnées, elles gisent

 

lorsque le froid et la longue nuit viendront

on les croira disparues

mais l'été prochain

les hautes balsamines 

se presseront joyeusement au bord de l'eau.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rédigé par Anda

Publié dans #automne, #poésie, #fleurs

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
Un beau poème et de belles photos
Répondre
M
Belles images pour une belle méditation. Amitiés. M.T.
Répondre
B
C'est beau. Je ne vois pas cette fleur dans ma région.<br /> Bon week end.
Répondre
J
Un très très beau poème pour accompagner ces superbes clichés. Bravo et merci pour ce partage. Amitiés
Répondre
P
En graines de couleur<br /> tes mots fleurissent<br /> et nous enchantent<br /> <br /> J'aime<br /> regarder les fleurs<br /> à travers ton regard d'artiste<br /> :-)
Répondre
L
Ce poème est merveilleux. Merci pour ces jolis mots
Répondre