A deux

Publié le 7 Avril 2020

Notre vie

 

Nous n'irons pas au but un par un mais par deux

Nous connaissant par deux nous nous connaîtrons tous

Nous nous aimerons tous et nos enfants riront                      

De la légende noire où pleure un solitaire.

 

                       Paul Eluard   ( derniers poèmes d'amour )

 

 

Tout seuls au monde

caressés par le soleil

tendresse du soir

 

 

ah - pigeons ramiers

quels serments échangez vous

quand le soir descend

 

Rédigé par Anda

Publié dans #haïku, #poésie, #Citation, #oiseaux, #Eluard

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Tant de tendresse captée dans ces deux clichés... un vif Bonheur ; Merci !
Répondre
G
Belleillustration du poème de Eluqrd
Répondre
C
la tendresse une valeur essentielle à notre monde
Répondre
B
Beaucoup de tendresse, on en a besoin. Et Eluard, il est bon de revenir aux classiques en ce moment !
Répondre
E
très joli ! les tendres pigeons peuvent aussi parfois se montrer très cruels. Comme l’humain, finalement
Répondre
J
J'adore le texte et tes photos ! quelle beauté et quelle tendresse ces oiseaux sont capables. Merci pour cette magnifique publication. Prends bien soin de toi, amitiés
Répondre
C
La tendresse est une boîte de chocolats : si on les mange seul, on est malade. A deux, ils sont plus savoureux
Répondre
M
Beaux symboles. Je pense au "lait de la tendresse humaine", de Shakespeare. Belle journée. Michel
Répondre